Home » Les différences entre un livre broché et relié

Les différences entre un livre broché et relié

  • par
différence livre broché relié

On entend beaucoup parler ces dernières années de format broché ou relié dans le monde de l’édition, mais aussi d’expression comme le dos carré collé, qui peut intriguer.

En effet, pour les lecteurs qui ne veulent que s’immerger dans de nouvelles histoires, tout ceci peut paraître un brin alambiqué. Mais pour l’écrivain qui va sortir son nouvel ouvrage et pour l’éditeur qui va se charger de l’imprimer, ces détails vont s’avérer essentiels pour donner vie et forme au futur livre.

Un livre au format relié

Tout d’abord, et c’est surtout grâce à cela qu’on voit très vite la différence, un livre au format relié possède une couverture cartonnée. Elle est très rigide, ne peut aucunement se corner et résiste bien plus aux chocs et à l’humidité, principal ennemi des livres de toutes sortes.

La couverture cartonnée d’un livre relié est ensuite imprimée d’un visuel, ou recouverte d’un tissu rigide, voire d’un cuir tanné, dans les versions plus prestigieuses. Ensuite, elle est assemblée avec les pages de garde, toujours vides de tous mots et qui exercent la jonction entre cette couverture et les feuilles qui composeront le livre.

Ces feuilles, que l’on nomme cahiers en jargon éditorialiste, sont cousues entre elles pour gagner en solidité. Dans le cas d’un livre aux nombreuses pages, on coud puis on colle un tissu épais nommé tranchefile entre le dos de couverture et les cahiers pour qu’il n’y ait aucune possibilité d’un quelconque souci lors des prochaines lectures.

Bien entendu, la fabrication d’un livre relié de la sorte a un certain coût, c’est pourquoi on imprime de nos jours, beaucoup plus de livres au format broché.

Un livre au format broché

Un livre au format broché ne possède donc pas une couverture résistante à toute épreuve. Facilement pliable, peu résistante à l’humidité et aux divers chocs susceptibles d’être causés par les différents lecteurs, cette couverture est donc fragile car souple.

Mais ce n’est pas tout. Ainsi, les cahiers composant un livre broché sont assemblés avec la technique du dos carré collé, qui se nomme aussi brochage.

Cette technique consiste donc à assembler les cahiers entre eux. Leurs dos sont piqués d’une multitude de rainures afin que la résine, utilisée en dernier lieu, puisse coller au mieux les 2 parties, pour qu’elles se joignent à la couverture.

Bien sûr, la solidité du livre broché ne sera aucunement égalable à celle d’un livre relié, mais c’est le format broché qui est le plus utilisé de nos jours, pour son faible coût de fabrication et pour sa rapidité d’exécution du travail.

Comment faire le bon choix entre les 2 formats

Il y a toujours un choix à faire entre livre relié ou broché, et c’est très souvent le prix de revient de la fabrication du livre qui nous pousse vers telle ou telle technique de réalisation. Le thème principal d’un ouvrage peut aussi aider à faire le meilleur choix.

Ainsi, il paraît évident qu’un livre comme la Bible puisse, encore de nos jours, bénéficier d’un format relié avec une couverture en cuir. Ces futurs acquéreurs ne se verraient aucunement l’acheter sous format poche et broché, sous peine d’hérésie !

Mais, d’autres ouvrages comme des encyclopédies, incluant de magnifiques illustrations ou photographies, se doivent de sortir sous format relié, pour leur donner le meilleur aspect et une garantie de vie prolongée.

Cela en fera donc un objet de valeur et de qualité, qui pourra traverser le temps pour accompagner plusieurs générations d’une même famille. Au contraire, un roman, souvent dit « de gare », est très vite lu et aussitôt oublié sur le coin d’une étagère.

En attendant de nouveaux lecteurs, il peut se passer bien des années, à moins qu’il ne soit mis en vente à 50 cents d’euros dans un vulgaire vide-greniers.

Dans ces cas-ci et ils sont nombreux, une édition reliée est certainement inutile, car trop coûteuse pour si peu d’intérêt finalement. Le format broché pour tout ce qui est roman et livre de poche, par exemple, paraît alors plus judicieux.

Le même livre aux 2 formats

Certains éditeurs font le choix de mêler les 2 techniques. Ainsi, un livre broché peut tout à fait avoir été conçu avec la technique du dos carré cousu, propre aux livres reliés.

En ajoutant la résine à la couture, on est quasiment sûr d’un résultat des plus solides, tout en conservant l’idée d’une couverture assez souple, qui rend le livre bien moins lourd en termes de poids.

Il existe aussi certains ouvrages que l’on peut trouver tout d’abord en format relié, puis au bout d’un certain temps, au format broché. Certaines personnes décident aussi de racheter un livre relié, qu’ils avaient adoré lors de la lecture en format broché. C’est selon le goût de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *