Home » Quelques conseils pour se lancer dans l’écriture d’un livre

Quelques conseils pour se lancer dans l’écriture d’un livre

  • par
écrire un livre conseils

Ce n’est pas un fait nouveau, mais on observe ces dernières années que de plus en plus de personnes souhaitent écrire un livre. Il est vrai que la situation sanitaire de ces derniers mois a pu être un élément déclencheur, mais c’est surtout le besoin de pouvoir livrer certaines émotions, enfouies en chacun de nous, qui serait le principal motif de ce désir.

On constate aussi que cette envie d’écriture reste le plus souvent au stade de rêve inaccompli, par faute de temps ou d’ambition. Pourtant, même s’il est indéniable qu’un certain talent est nécessaire pour coucher une histoire sur papier, tout le monde a la capacité d’écrire un livre. A condition de s’en donner les moyens…

Ecrire un livre

Un écrivain se doit avant tout d’être très imaginatif. Il doit toujours s’inventer des histoires, qu’il fait tourner dans sa tête pour y ajouter des éléments nouveaux qui pourraient s’avérer pertinents. C’est la raison pour laquelle, on voit souvent les écrivains sortir un petit carnet de leur poche pour y rédiger quelques notes à la va-vite.

C’est qu’ils viennent d’avoir une idée subite, qu’ils ne veulent aucunement oublier. L’histoire que l’auteur va conter au fur et à mesure des pages est donc l’essentiel pour écrire un bon livre, qui va tenir le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page. Mais pour mettre en place cette histoire, pour lui donner le plus de sens possible et en faire ressortir les émotions voulues, l’écrivain doit donc se donner la peine d’organiser son travail.

En d’autres termes, une fois qu’il s’attelle à son ouvrage, il ne doit plus penser à autre chose. Du reste, la rigueur s’impose lorsqu’on écrit, cela passe donc par des horaires quotidiens précis, de la solitude, et énormément de concentration.

1ère étape : Recherches et investigations

Une fois que l’on a son idée en tête, avec les rebondissements qui vont l’accompagner pour en faire une bonne histoire à lire, il est important de mesurer ce qui va motiver les lecteurs à s’y intéresser. Ainsi, on développe ses propres intentions, qui vont nous servir lors de l’écriture.

Ces intentions que l’on souhaite développer dans le livre se verront traiter par thèmes et seront classées dans un ordre chronologique, qui pourra évoluer avec le temps. Puis vient le moment de s’intéresser fortement aux personnages, de les décrire et d’en faire un profil complet qui nous servira de référence durant toute la durée de cette mission, puisque c’en est une.

Viendra alors le temps de faire bon nombre de recherches sur les lieux où l’action de notre histoire se déroule, sur l’époque à laquelle elle se passe, sur les habitudes des consommateurs à ce moment-là, leurs vêtements, leurs nourritures, leurs voitures seront à prendre en compte, entre autres choses.

C’est donc un véritable travail d’investigation qui s’opère à la manière d’un détective, mais qui est essentiel pour la bonne tenue du livre.

2ème étape : L’écriture au jour le jour

Pour passer à cette étape, qui reste bien entendu la plus importante, l’organisation reste le maître-mot. L’idéal est de se créer un planning avec des horaires à respecter.

Car c’est dans la rigueur d’exécution que l’on n’arrive à s’immerger au mieux dans l’histoire que nous souhaitons développer sous forme de roman.

Si cela est possible, il vaut mieux garder les mêmes horaires chaque fois que nous retournons à notre tâche, et ce, quotidiennement.

En effet, il faut rester au plus près de son ouvrage lorsqu’on l’écrit. S’en détacher ne serait-ce que quelques jours pourrait être néfaste au récit. Pour écrire, rien ne vaut la solitude dans un endroit calme, confortablement installé, loin de tout parasite tels que le téléphone et autres sonneries ou écrans.

Cependant, si certains ne travaillent que dans un silence absolu, d’autres préfèrent un fond sonore musical. C’est au choix, l’important étant d’être le plus inspiré possible. Le grand Hemingway aimait à travailler au son du chant des oiseaux, alors que le maître Stephen King n’écrit que sur de la musique Hard-Rock…

3ème étape : Relecture et corrections

Il est important de toujours relire ce que l’on vient d’écrire à la fin d’une session et de le relire à nouveau le lendemain, en début de la nouvelle séance d’écriture. Cela afin de ne jamais perdre le fil de notre histoire et d’être raccord entre 2 scènes.

De même, lorsque le travail est achevé et que l’on a tapé le point final à notre histoire, il sera primordial de tout relire pour s’assurer que tout est en ordre, et au besoin d’y remédier en changeant, enlevant ou ajoutant quelques mots, phrases, ou paragraphes, puisque c’est le moment pour se corriger.

Alors, viendra le temps de choisir un titre, si ce n’est pas déjà fait et un bon résumé de notre livre. Il ne reste ensuite qu’à joindre les éditeurs, sans en attendre trop de positif, car il est très rare de se faire publier lorsqu’on est inconnu, bien que cela soit déjà arrivé par le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *